Backspin : le premier Trophée Lancôme

Qu'on le veuille ou non, depuis la disparition du Trophée Lancôme en 2004, les tournois français peinent à faire venir les plus grands joueurs de la planète. Retour sur la première édition de ce Trophée resté dans toutes les mémoires.

Backspin : le premier Trophée Lancôme
Nous sommes en 1970. Le circuit Européen n'existait pas encore et les pros n'avaient qu'une vingtaine de tournois mal dotés pour faire vivre leur famille. Profitant de la venue en Europe des joueurs américains au championnat du monde de match play à Londres, le 1er Lancôme s'offrit une affiche de stars. Palmer, Sota, Floyd, Jacklin, Player, Charles, Bernardini et Jean Garaïalde qui venait de battre Nicklaus à l'Open de Suède.

Le plateau était si relevé que le Lancôme prit le nom de Tournoi des Champions.

Pour la première fois, la télévision française s'intéressa au golf. L'O.R.T.F diffusa des images du tournoi et invita, en avant-première, Jean Garaïalde et Gaëtan Mourgue d'Algue (l'un des deux fondateurs du Lancôme) à l'émission Sports Dimanche.

Le public accourut sur les greens de Saint-Nom-la-Bretèche et l'on y dénombra près de treize mille spectateurs alors qu'à cette époque le nombre de licenciés ne dépassait pas les vingt mille.

Le dernier jour, le tournoi se disputait à l'époque sur 3 tours, Arnold Palmer était leader au club house avec un total de 207 (9 sous le par). Derrière, Ramon Sota (l'oncle du futur champion Ballesteros) et Tony...