Bon à savoir : la règle de l'eau fortuite

Les récentes conditions météo nous rappellent qu'un parcours de golf est un terrain fragile et que ses conditions peuvent se détériorer en cas de fortes pluies. Alors que faire si votre balle repose dans de l'eau fortuite...

Bon à savoir : la règle de l'eau fortuite
L'eau fortuite est toute accumulation temporaire d'eau sur le terrain (fairway, rough, sous-bois, bunker, green), visible avant ou après que le joueur ait pris son stance, mais jamais dans un obstacle d'eau.

Un joueur a droit au dégagement (R 25-1) si sa balle et/ou son stance sont dans l'eau fortuite (stance pris dans une position "normale"). Il doit alors déterminer le point le plus proche qui évite la gêne et dropper à moins d'une longueur de club de ce point sans se rapprocher du trou.

Dans un bunker, si la gêne existe, le joueur peut se dropper, sans pénalité, dans le bunker et sans se rapprocher du trou. Si le bunker est partiellement ou totalement rempli d'eau fortuite, il peut se dropper dans toute zone moins profonde (R25-1b-iia) ou avec un coup de pénalité (R25-1b-iib) sortir du bunker et dropper en arrière sans limite de distance, sur la ligne drapeau-balle.

Sur le green, et uniquement sur le green, si la balle est dans l'eau fortuite ou lorsque de l'eau fortuite s'interpose entre la balle et le trou, le joueur devra placer sa balle au point le plus proche qui évite la gêne, sans se rapprocher du trou. Ce point pourra être en dehors du green mais jamais dans un obstacle...