Jouer au golf améliore l’efficacité au travail

Une étude menée auprès d’une centaine de cadres et chefs d’entreprise suisses montre que de nombreux parallèles peuvent être tirés entre la pratique du golf et le management. Ce sport permet notamment d’accroître les performances et la résistance au stress.

Jouer au golf améliore l’efficacité au travail
Les exploits sportifs, de la victoire de François Gabart et Pascal Bidegorry à la Coupe du monde de rugby, inspirent les dirigeants. La voile ou le rugby comme ciment de l’esprit d’équipe et de la motivation; l’escalade comme apprentissage du dépassement de soi; le dressage de chevaux comme école du leadership. Le golf aussi séduit les managers et les chefs d’entreprise. Non pas (seulement) pour son côté réseautage, mais parce qu’il permet d’améliorer les performances managériales.

C’est du moins ce que montre une étude menée par Katrin Muff, la nouvelle directrice académique de la Business School Lausanne (BSL), une école de management privée fondée en 1987 qui appartient au groupe Lemania et propose des bachelors et des MBA à une centaine d’étudiants par année, essentiellement venus de l’étranger. Ce travail de recherche appliquée se fonde principalement sur une centaine d’interviews menées en Suisse, auprès de golfeurs amateurs, chefs d’entreprise, cadres ou indépendants. Ce sont en majorité des hommes, âgés de 40 à 60 ans, qui ont répondu au questionnaire.

Parmi les résultats principaux : 83% des personnes...