La vie rêvée d'une.... proette

De prime abord, la vie d'une joueuse de golf professionnelle peut sembler très glamour, partagée entre voyages à l'autre bout du monde, dotations mirobolantes, rencontres et découvertes exaltantes. La réalité est souvent tout autre...

La vie rêvée d'une.... proette
Si elle souhaite réussir, une proette doit avoir la même hygiène de vie et la même discipline qu'un sportif de haut niveau. A l'instar des hommes, cette discipline de fer doit s'appliquer dans tous les domaines : golfique, physique, alimentaire et mental. Bref, elle doit s'astreindre à un rythme intensif d'entrainement tout en menant une vie d'ascète. La cadence soutenue des tournois ainsi que la fréquence des voyages dans le monde entier quel que soit le circuit (23 tournois dans 17 pays différents pour le tour européen (LET) et 33 tournois dans 14 pays pour le circuit américain (LPGA)) nécessitent en effet une hygiène de vie exemplaire. Pour certaines cela se fait naturellement, pour d'autres cela représente un véritable sacrifice. Avoir du talent est la condition sine qua non car elles ont toutes du talent, ce qui fait la différence c'est la volonté de se soumettre à une telle discipline. Pour preuve, la moyenne de score sur le circuit américain qui a baissé de 1,3 point en dix ans sur un parcours ayant un par de 72 et de 2 points sur un par 71 (LPGA data) !

Le calendrier des tournois est également en décalage par rapport au reste de la population dont les vacances se prennent...