Alliages : le nivellement par le dur

Même si vous n’avez pas encore lu le livre sur le matériel écrit par votre serviteur (Le Bon Matériel, éditions Amphora, sortie Septembre 2015), vous n’êtes pas sans savoir que globalement deux types d’alliages se disputent les faveurs des golfeurs pour la réalisation de la tête des fers.

Alliages : le nivellement par le dur
D’un côté nous avons l’acier inox 17-4 et de l’autre l’acier forgé au carbone 1025. Comme tout le monde le sait (…), l’acier inox 17-4 est réservé aux clubs moulés ou coulés (Game Improvers) qui représentent 90% des ventes de fers dans le monde tandis que l’acier forgé 1025 rafle les dix % restants, c’est-à-dire la production des lames, quasi-exclusivement.

Les propriétés de ces deux familles d’alliages sont totalement différentes

L’inox 17-4 permet de réaliser des têtes aux formes compliquées qui se prêtent bien à une répartition des masses sur le club et sa force est très grande, permettant aux coups d’atteindre des distances particulièrement importantes. En contrepartie, cet alliage ne favorise pas les effets, délivre assez peu de backspin et transmet peu d’informations au joueur sur la qualité du coup réalisé. Enfin sa malléabilité est quasi-nulle et elle ne permet pas de modifications du club comme des réglages en lie ou en loft.

L’acier au carbone 1025, quant à lui est un alliage tendre qui ne fournit pas une très grande distance mais qui compense cette lacune par une...