Golf du Vaudreuil : ils sont fous ces Américains !

Longtemps on a pu penser que le Golf du Vaudreuil restait l'un des seuls clubs de l'hexagone en mesure de résister à la modernité et cela participait à son charme hors du commun.

Golf du Vaudreuil : ils sont fous ces Américains !
Tout se prêtait à cette idée : le Golf du Vaudreuil est logé sur une île, quelque part entre Paris et la Bretagne armoricaine, ses membres et dirigeants sont depuis toujours des personnages hauts en couleur et le parallèle avec le célèbre village d'Astérix qui, lui aussi, résista longuement à l'envahisseur, s’imposa rapidement. Mais ça c'était avant...

Aujourd'hui, Panoramix se nomme David Astruc et Abraracourcix, le chef du village, n’est autre que Jean-Claude Forestier, fondateur de la société de transports frigorifiques du même nom. Grace à une formule connue d’eux seuls, ces hommes ont réussi à inventer une potion capable de rendre un Club performant sans lui faire perdre son âme. Un pari que de nombreuses structures rêveraient de gagner !

Tout ce que l’on peut en dire c’est que la moitié des ingrédients ayant participé à ce breuvage miracle ont été importés des Amériques (où Jean-Claude Forestier passe plusieurs mois par an) tandis que l’autre moitié est sortie directement d’une besace sur laquelle sont brodés en lettres d’or les deux mots qui composent l’expression "Bon Sens".

La transformation de la structure n’a pas tardé. Elle a porté sur plusieurs points bien définis :
- Une remise...