Golf sous le regard de Lady Liberty

Oubliez Augusta, Kildare, Valderrama ou bien encore Wentworth. A deux pas de Wall Street, avec vue sur la statue de la Liberté et le bas de Manhattan, les golfeurs fortunés ont désormais une nouvelle adresse.

Golf sous le regard de Lady Liberty
Après une matinée passée à Wall Street pour régler quelques affaires, vous pouvez maintenant rejoindre en moins d'un quart d'heure votre club de golf. En ferry privé bien entendu.

C'est sur d'anciennes friches industrielles, avec une vue imprenable sur la statue de la Liberté et le bas de Manhattan, que le milliardaire Paul Fireman a construit ce qui peut être considéré comme le club de golf le plus sélect de la planète.

Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'a pas lésiné sur les moyens. Après avoir fait fortune en revendant Reebok à Adidas, l'homme d'affaires américain a décidé d'investir quelques 130 millions de dollars sur ces 60 hectares où se trouvaient précédemment les entrepôts de la Standard Oil - l'ex-compagnie pétrolière des Rockefeller.

Dessiné par Tom Kite et Bob Cupp, ancien Senior Designer chez Nicklaus Design, le parcours qui serpente autour de cinq lacs artificiels est arrosé par quelques 5.200 têtes d'arrosage, deux fois plus que la moyenne habituelle. Les greens sont plantés du même gazon que celui utilisé à Augusta. Les fairways et les départs sont semés de "L-93", une herbe normalement utilisée pour les greens. Plus d'un million de dollars a été investi...